La franchise : un modèle vertueux aligné sur les principes de la RSE

La franchise est porteuse en son sein de tous les ingrédients de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) laquelle peut se définir comme « l’intégration volontaire des préoccupations sociales et écologiques des entreprises à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes : consommateurs, salariés, actionnaires, fournisseurs, etc. Cet outil stratégique de développement qu’est la franchise répond en effet génétiquement à un certain nombre de préoccupations sociales et économiques des entreprises et permet, en ce qu’elle suppose un transfert de savoir-faire, un déploiement, en temps réduit, de pratiques vertueuses, notamment en matière environnementale.

Parmi les fondamentaux de la RSE, on trouve la notion de partage des richesses. Or la franchise repose précisément sur le partage des risques et des gains entre le franchiseur et ses franchisés. Née de la lutte contre la concentration du capital, la franchise est en effet fondée sur le partage de la valeur.

Le développement économique des territoires est un autre enjeu de la RSE. La franchise permet précisément la création d’emplois locaux et lutte de ce fait contre la désertification des centres-villes. Les franchiseurs jouent ainsi un rôle naturel de régulation et d’entretien du maillage territorial.

Plus encore, la franchise contribue au développement des savoirs et savoir-faire ainsi que des transferts de technologie sur les territoires.

La franchise favorise également la création d’emplois pérennes puisque 90% des entreprises franchisées sont encore en activité après 5 ans contre 60% en moyenne tous secteurs confondus.

La montée en compétences constitue un autre enjeu de la RSE. Précisément, la formation continue au savoir-faire du franchiseur permet aux franchisés de mettre à jour en permanence leurs connaissances ainsi que celles de leurs salariés. L’objectif de la franchise est en effet de former pour transmettre et permettre la bonne réitération du savoir-faire.

La franchise favorise en outre les bonnes pratiques du commerce - volet incontestable de la RSE - dans la mesure où la proximité d’un dirigeant de TPE, qu’est le franchisé, avec ses clients emporte nécessairement la recherche de relations sur le long terme et donc l’amélioration continue de la relation-client et l’ancrage sur le territoire.

Les exemples sont nombreux et ressortent d’une réflexion menée en profondeur par la Fédération française de la franchise sur les fondamentaux de son modèle.

C’est donc en toute logique - forte de ses qualités intrinsèques et désireuse d’accompagner plus encore ses adhérents dans le déploiement de la RSE au sein de leur réseau - que la FFF a fait évoluer son Code de déontologie en y intégrant une dimension RSE.

Cet accompagnement se traduit, en outre, par l’organisation par la FFF d’une série d’ateliers sur le sujet.

 

QU’EST-CE QUE LA RSE ?

La RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) correspond à la prise en compte du développement durable dans le monde marchand. Une entre-prise responsable se fixe pour objectif de prendre en compte les attentes de toutes les parties prenantes : consommateurs, salariés, actionnaires, fournisseurs, société civile et milieu naturel. En ceci, la RSE ne se limite pas au respect de la règlementation, c’est un engagement volontaire qui va au-delà, puisque les attentes des parties prenantes ne sont pas nécessairement couvertes par des lois.

La norme ISO 26 000 définit aujourd’hui le cadre international de référence de la RSE.

 

QU’EST-CE QUE LE CODE DE DÉONTOLOGIE EUROPÉEN DE LA FRANCHISE ?

Le Code de déontologie européen de la franchise a été rédigé en 1972 par les principaux acteurs de la franchise en Europe, membres des associations fondatrices de la FEF*. Il reflète directement les expériences de bonne conduite de franchiseurs et de franchisés en Europe.

Le Code de déontologie européen de la franchise est un ensemble pratique de dispositions essentielles régissant les relations entre un franchiseur et chacun de ses franchisés qui constituent ensemble un réseau de franchise. Les principes déontologiques fondamentaux gouvernant la relation franchiseur-franchisé sont la bonne foi, l’équité, la transparence.

Le Code de déontologie européen de la franchise autorégule le système de la franchise, il est applicable à tous les acteurs de ce système en Europe qui recherchent des lignes de bonne conduite de la franchise.

Les associations nationales de la franchise membres de la FEF* ont la possibilité d’annexer au Code européen une extension ou interprétation nationale du code, à condition que ces clauses ne contreviennent pas au Code. *Fédération européenne de la franchise

 

 

 

 



Nos partenaires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts En savoir plus