Parole d'expert FFF : Sylvain Bartolomeu

La Lettre des Experts du Collège de la FFF

Ils partagent avec les réseaux adhérents, leurs réflexions, leurs analyses 
et bonnes idées pour les accompagner dans cette crise du coronavirus. 
 

 

7 avril  2020 - Quelles seront les nouvelles motivations des candidats à la franchise après la crise ?

Par Sylvain Bartolomeu, Franchise Management

Ces dernières années, les consommateurs ont commencé à développer une attention particulière à la responsabilité sociale des entreprises.

Les signaux faibles sont parfois avant-coureurs de tendances de fond, et avant même cette crise les franchiseurs ont pu constater que les préoccupations environnementales, sociétales, éthiques, étaient de plus en plus prégnantes dans l’acte d’achat. La crise que nous vivons actuellement sera un accélérateur de ces tendances. 

Il y aura assurément un avant et un après. Les consommateurs, mais aussi les candidats à la franchise en sortiront différents, changés.

Cette crise pose déjà la question de la relocalisation, de la responsabilité dans le choix des produits, mais aussi du rôle même de l’entreprise au sein de la société.  

Elle pose aussi la question de la coopération entre franchiseur et franchisés, du rôle du Franchiseur comme défenseur du collectif et de l’intérêt général.

Elle pose également la question de la responsabilité sociale des entreprises à l’égard de leurs fournisseurs, de leurs employés.

Elle pose enfin la question des équilibres économiques entre un réseau physique indispensable par la valeur qu’il crée (expérience client, lien social avec la marque), et un canal e-commerce dont la part de CA augmentera inexorablement (simplicité d’achat).

Quand en 2019 les franchiseurs montraient leurs performances économiques pour attirer de nouveaux candidats, se projetaient avec des perspectives de développement croissantes à horizon 3-5 ans, que devront-ils valoriser en 2021 ?

Après cette crise, Il y aura assurément 3 arguments qui orienteront le choix des futurs candidats :

1- le courage managérial : Quelles décisions courageuses l’enseigne a-t-elle su prendre pour passer cette épreuve ?

2- la coopération : Le réseau a-t-il su développer des mécanismes d’entraide pour permettre à sa propre communauté (franchisés, fournisseurs, clients) de passer cette crise ?

3- l’agilité : Quelle énergie l’enseigne met-elle pour faire évoluer son savoir-faire et s’adapter aux nouveaux enjeux sociétaux ?

Cette crise est un révélateur, un accélérateur.

Nous constatons déjà des marques ternies par des prises de position que les consommateurs, les fournisseurs, les franchisés, ont du mal à comprendre.

Nous constatons également, dans certaines enseignes, des rancœurs de certains franchisés, une difficulté réelle à mobiliser le collectif, un manque de transparence et de communication qui interrogeront sur la qualité de l’assistance du Franchiseur.

Nous voyons a contrario, dans de très nombreuses enseignes, des décisions courageuses qui renforceront durablement les liens entre franchisés. Elles permettront à ces enseignes d’être encore plus attractives sur le marché de la Franchise de demain.

Après avoir vécu une des pires récessions que la France ait connu depuis 1945, les attentes des candidats à la franchise changeront durablement. 

Comme le soulignait Yuval Noah Harrari dans une récente tribune pour Le Monde, « le véritable antidote à l’épidémie n’est pas le repli, c’est la coopération ».

 



Nos partenaires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts En savoir plus